Construction : les risques en rapport avec le sol

Nous avons souvent tendance à oublier l’importance du sol dans la construction d’une maison. En effet, quel que soit le style ou le type de maison que nous choisissons, ce critère est à prendre en compte. La nature du terrain vous aidera à connaître la fondation adaptée à votre future maison.

 

Les risques en rapport avec le sol

Les mouvements de terrain causent parfois des dégâts irréparables, voire des dommages corporels. Ils se produisent souvent dans les régions à proximité des montagnes, ou sur les reliefs. Ce phénomène se présente sous plusieurs aspects. Il peut être soit naturel, soit le résultat des travaux de l’homme. Il existe en diverses variantes :

  • Les affaissements, qui sont des effondrements naturels de vides, comme les mines ou les carrières souterraines.
  • Les tassements, qui sont le résultat de charges appliquées sur le sol. Cet effet provoque la diminution du volume et les plus touchés sont les terrains argileux, vaseux ou tourbeux.
  • Les glissements de terrain et les érosions, qui ont un impact non seulement sur les couches du sol, mais aussi en profondeur. Ils se déplacent lentement ou d’une façon accélérée.
  • La chute de blocs et les avalanches, qui ont des conséquences catastrophiques sur les endroits près des falaises ou des carrières. Elle peut s’étaler sur une vaste surface à une vitesse très rapide.
  • Les gonflements ou les retraits des argiles, qui sont soumis à l’alternance de l’humidité et de la sécheresse. Ces derniers entraînent des fissures au niveau du sol. De plus, la présence d’eau sous le sol peut provoquer l’effondrement de la maison.

Les catastrophes naturelles ou artificielles comme les séismes fréquents et l’inondation peuvent nuire à la qualité du sol.

  • Pour les régions sismiques, il est indispensable d’effectuer un examen de terrain. Si les risques sont élevés, il est préférable de se tourner vers d’autres zones plus sûres.
  • Quant aux inondations, il est nécessaire de vérifier si votre terrain se trouve dans une zone où il y a moins d’évacuation d’eau.

 

Les solutions adaptées à certains risques

Voici quelques solutions que l’on peut vous proposer si votre terrain est situé dans une zone à risques.

  • Vous devrez toujours procéder à un examen du sol.

Cela peut représenter un investissement important, mais il constitue une garantie de sécurité pour votre future maison. D’abord, il faut connaître les caractéristiques, car chaque terrain a sa propre spécificité. Cette étape consiste à évaluer les éventuels risques et à les pallier. Ensuite, entamez la phase de préconisation, qui consiste à déterminer le type de fondation le mieux adapté et les matériaux adéquats.

  • Pour le sol argileux :

La structure de votre bâtiment doit être malléable ou rigidifiée (chaînages verticaux et horizontaux).

Il faudra que vous éloigniez la végétation de la construction ou utilisiez des écrans anti-racines.

Vous devrez aussi maîtriser les réseaux ou caniveaux des eaux pluviales pour un bon raccordement, afin d’éviter les variations d’humidité.

  • Pour les remblais :

Vous devrez renforcer vos fondations plus en profondeur en cas de besoin pour que la maison puisse avoir une assise stable.

 

Les conséquences d’une mauvaise décision

Il se peut que le bâtiment doive être abandonné ou détruit, ou la construction refaite. Ceci vous coûtera sûrement une fortune. En cas d’effondrement, les occupants sont exposés au danger. Si le bâtiment ravagé est une entreprise, la chute économique et le chômage technique sont probables et peuvent causer des difficultés à tous les niveaux. Le dépôt de bilan sera, dans ce cas, est inévitable.

Un commentaire